Montpellier Hérault Sport Club

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Montpellier Hérault Sport Club

Message par ELSfan56 le Mar 18 Nov - 0:49


La section féminine du Montpellier Hérault Sport Club est un club de football féminin français basé à Montpellier et créée en 1990 sous le nom de Montpellier Le Crès. L'équipe fanion participe au championnat de France de football féminin, elle est entraînée par Sarah M'Barek et à pour capitaine l'internationale féminine Hoda Lattaf.

L'équipe féminine du Montpellier HSC joue ses matchs dans différents stades de l'agglomération montpéllieraine (Villeneuve-lès-Maguelone, Domaine de Grammont et principalement à Sussargues). Certains matchs importants se déroulent au stade de la Mosson.

Au classement européen diffusé par l'UEFA en juin 2010, le club se situé au 6e rang européen.

Histoire

Le club a été fondé en 1990 par la fusion entre le RC Paillade et l'Entente Cressoise, puis devient en 2001, la section féminine du Montpellier HSC. Depuis cette date, le club à connu de nombreux succès avec notamment deux titres de championne de France (2004 et 2005) et trois victoire au Challenge de France (2006, 2007 et 2009), équivalent de la Coupe de France masculine, ce qui en fait un des clubs les plus titrés du football féminin français.

En 2006, les Pailladines atteignent les demi-finales de la Coupe de l'UEFA féminine et durant la saison 2009-2010, elles atteignent les quarts de finale de la première édition de la Ligue des champions de l'UEFA féminine où elle se font éliminer par les suédoises de l'Umeå IK.

De nombreuses internationales de l'équipe de France féminine ont joué au Montpellier HSC, comme Hoda Lattaf l'ancienne internationale française qui a terminé sa carrière avec 112 sélections et 31 buts en équipe de France et qui évolue toujours au sein du club. Le club à également vu passer Sonia Bompastor ou Camille Abily qui a rejoint le Women's Professional Soccer le plus grand championnat de football féminin au monde puis l'Olympique lyonnais. Louisa Nécib, Élodie Thomis et Laure Lepailleur, trois internationales de l'Olympique lyonnais sont passées par l'Hérault avant de rejoindre le club rhodanien.

Actuellement, deux joueuses de l'équipe de France féminine évoluent au club de Montpellier, à savoir Ophélie Meilleroux et Marie-Laure Delie.

Le club possède aussi trois internationales extra européennes, Nora Hamou Maamar qui joue pour l'Algérie, et Aya Sameshima et Rumi Utsugi championne du monde avec le Japon.

Palmarès

Le tableau suivant liste le palmarès du club actualisé à l'issue de la saison 2009-2010 dans les différentes compétitions officielles au niveau national, international, régional.

Anciennes joueuses de renommées
Camille Abily (68 matchs et 17 buts) Évolue désormais à l'Olympique lyonnais
Sonia Bompastor (78 matchs et 26 buts) Évolue désormais à l'Olympique lyonnais
Stéphanie Grand
Laure Lepailleur (41 matchs et 4 buts) Évolue désormais au Paris SG
Louisa Necib (20 matchs et 11 buts) Évolue désormais à l'Olympique lyonnais
Élodie Thomis Évolue désormais à l'Olympique lyonnais
Céline Deville (149 matchs et 1 but) Évolue désormais à l'Olympique lyonnais
avatar
ELSfan56
Manager
Manager

Messages : 679
Date d'inscription : 14/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Montpellier Hérault Sport Club

Message par ELSfan56 le Ven 12 Déc - 14:25

Jean-Louis Saez (Montpellier) : « Redoubler d’efforts »

Publié le 12 décembre 2014 | Actus
Par Thibault Rabeux pour Foot d'Elles



Montpellier n’a pas réalisé le début de saison qu’il espérait. Malgré son effectif renouvelé et renforcé, le MHSC peine à s’imposer dans une D1 dont l’écart de niveau entre les équipes tend à se resserrer. A mi-parcours, les filles de Jean-Louis Saez courent après « leur » quatrième place, occupée par Guingamp. Temporairement seulement ?

Montpellier éjecté du Top 4 à la mi-saison, ce n’était pas vraiment prévu au programme, surtout au vu du recrutement héraultais lors du mercato estival. Laëtitia Tonazzi, Linda Sembrant, Sofia Jakobsson, Valérie Gauvin... Autant de recrues phares qui devaient permettre au MHSC de sécuriser sa quatrième place et de viser plus haut... la Ligue des champions par exemple. (Concernant les recrues) « On attend toujours plus lorsque les résultats pourraient être meilleurs », tempère Jean-Louis Saez, l’entraîneur montpelliérain. « Les joueuses s’investissent dans chaque séance d’entraînement, mais pour le moment, elles ne sont pas récompensées. Il faut garder cette ligne de travail et en faire encore plus. Toujours plus ».

Du retard à l’allumage

Travailler plus pour gagner plus, les Montpelliéraines n’ont pas su appliquer la méthode, comme en témoigne leur parcours après 11 journées : 30 points, 5 victoires, 4 résultats nuls et 2 défaites ; soit 5 unités de moins que l’an passé à la même époque et 4 matchs nuls de plus. « On laisse des points sur des matches que l’on a dominés », reconnait le coach héraultais. « L’équipe doit progresser dans les 30 derniers mètres pour être plus efficace dans la dernière passe et devant le but ». Le manque de réalisme – un mal typiquement français ? – on y revient souvent. Peut-être est-il dû, comme chez nos Bleuettes l’été dernier au Canada, à la jeunesse du groupe. En effet, l’effectif du MHSC ne compte que 3 joueuses nées avant 1990 (Sembrant, Tonazzi, Utsugi), contre 11 à Lyon et 15 à Paris. « On court après le retard pris sur la préparation, avec un groupe rajeuni qui doit prendre son envol ». Jean-Louis Saez le sait bien ; l’expérience, ça compte !



La réussite aussi. Et sur ce point, Montpellier n’est pas gâté. La série de 13 défaites consécutives en championnat face aux équipes du Top 3 n’a toujours pas pris fin cette saison. Le MHSC aurait pu stopper l’hémorragie face au PSG lors de la 4e journée, mais c’était sans compter sur une tête venue de Lindsey Horan à la 89e minute de jeu... Pas de chance, comme la blessure de l’internationale japonaise Rumi Utsugi, véritable pièce maîtresse de l’entrejeu montpelliérain. Durant son absence, longue de trois journées, le MHSC n’a pris que 8 points sur 12, concédant dans le même temps deux résultats nuls face à Guingamp (0-0) et Metz (2-2). « Il nous faut plus de temps que prévu dans les automatismes pour être plus performants », concède le technicien montpelliérain. « Dans ces moments-là, il faut redoubler d’efforts pour progresser et donner satisfaction à l’ensemble du club ». Nul doute qu’une victoire dimanche à domicile contre l’OL lors de la 13e journée de D1 aurait l’effet escompté.

_________________
Priscilla Betti à l'affiche de la comédie musicale " Falshdance à partir su 23 septembre 2014 à Paris !!
Mes 2 idoles pour mon anniv ♥️
Spoiler:

avatar
ELSfan56
Manager
Manager

Messages : 679
Date d'inscription : 14/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum